Contactez-nous

Dix batteries, dix histoires extraordinaires

La plupart des batteries Saft ont été conçues pour fonctionner dans des environnements extrêmes ou répondre à des besoins inhabituels. Voici l'histoire de dix de nos batteries les plus atypiques.

 

1. La plus grande batterie du monde

La ville de Fairbanks, en Alaska, est isolée et il y règne un froid extrême. Sans raccordement avec le reste de l'Amérique, une panne d'électricité pourrait être dramatique pour cette ville. Pour éviter cela, en 2003, Saft a fourni la plus grande batterie du monde. Cette batterie de 2 000 m2, pesant 1 300 tonnes, est capable de fournir une puissance de 40 mégawatts pendant sept minutes, un laps de temps suffisant pour mettre en marche les générateurs diesel auxiliaires en mesure de rétablir l'électricité dans la ville. En cas de nécessité, cette batterie à base de nickel doit fonctionner du premier coup, sous des températures pouvant atteindre jusqu'à -51°C.

 

2. La batterie destinée à l'espace lointain

En novembre 2014, le robot Philae de l'Agence spatiale européenne a atterri sur une comète à 720 millions de kilomètres de la Terre, au terme d'un voyage de près de 11 ans. Le lieu d'atterrissage ne permettant pas à ses panneaux solaires d'être exposés au rayonnement du Soleil, il n'a pu mener à bien sa mission que grâce à la batterie primaire Saft, qui lui a fourni de l'énergie pendant 64 heures sous des températures glaciales. Aucune batterie n'avait jamais voyagé aussi loin de la Terre.

 

3. La batterie au plus profond des océans

Les grands fonds marins présentent certaines similitudes avec l'espace lointain. C'est donc en toute logique que Marum, l'Université du Centre des sciences de l'environnement marin de Brême, s'est adressé à Saft pour alimenter son véhicule d'exploration en eaux profondes, CMOVE. Conçu pour fonctionner à des profondeurs de plusieurs milliers de mètres, ce véhicule sans conducteur est une plateforme mobile équipée de divers instruments et utilisée dans le cadre d'expériences scientifiques. Sa batterie devait être légère, peu encombrante et capable d'alimenter le véhicule lors de missions pouvant durer jusqu'à neuf mois.

 

4. La batterie qui a traversé les Andes

Située dans la forêt amazonienne, la ville bolivienne de Cobija accueille le plus vaste micro-réseau hybride photovoltaïque-diesel du monde. Doté d'un système de stockage d'énergie (Energy Storage System, ESS), il combine des panneaux solaires et des générateurs diesel. L'énergie produite par les panneaux solaires est stockée dans une batterie, ce qui permet de réduire la dépendance de la collectivité au diesel. La nature extrême de ce projet réside dans la difficulté d'accès au site. En l'absence d'aéroport adéquat à proximité, les conteneurs ont dû être acheminés sur des cours d'eau, avant de traverser les Andes par camion.

 

5. Les batteries rescapées de l’explosion d’une fusée

L'échec du premier vol d'essai du lanceur Ariane 5 fut spectaculaire : une défaillance du logiciel de commande provoqua son auto-destruction. Le circuit de sécurité, alimenté par six batteries Saft, déclencha des charges explosives et la fusée sans équipage explosa 37 secondes après son lancement. Les débris, éparpillés dans la forêt équatoriale de la Guyane française, ne firent aucun blessé. Plus de six mois plus tard, quatre batteries Saft furent retrouvées, puis expédiées vers leur pays d'origine pour être testées. Malgré l’explosion et une chute libre de 5 000 mètres, elles étaient toujours en parfait état de fonctionnement.

 

 

6. La batterie pour satellite qui dura 18 ans

Lancé en 1984, le satellite de communications maritimes MARECS B2 révolutionna les communications mer-terre et contribua à d'innombrables opérations de recherche et de sauvetage. Spécialement conçu pour fonctionner pendant sept ans, ce n'est pourtant qu'en 2002 que ce satellite fut propulsé sur une orbite de rebut éloignée. Sa batterie Saft à base de nickel fonctionnait encore parfaitement après 11 années supplémentaires.

 

7. La batterie capable d'affronter un lancement de fusée

Les batteries transportées sur des fusées doivent supporter de très hauts niveaux d'impact et de vibration durant la phase de lancement. L’élément M62 de Saft, la plus grande batterie de ce genre, a été spécialement conçu pour cela. Utilisé pour la première fois en 2008 sur le Véhicule automatique de transfert qui fut lancé sur une fusée Ariane 5 en vue de transporter du matériel vers la Station spatiale internationale, il est actuellement testé par des agences spatiales aux États-Unis et au Japon.

 

8. La batterie du Grand Nord

Le premier système de stockage d’énergie Saft installé au nord du cercle polaire est situé à Colville Lake, dans le nord du Canada. Comme celui de Cobija, il est doté de panneaux solaires et d'un nouveau système diesel. Il a permis de remplacer les anciens générateurs diesel utilisés par cette communauté de 150 habitants. Le système batteries a dû être transporté sur des routes verglacées, ouvertes seulement quelques semaines par an.

 

9. La batterie qui fonctionne en atmosphères explosives

Dans de telles atmosphères, un court-circuit de batterie peut provoquer une explosion. Par conséquent, les batteries conçues pour ce type d'environnements (compteurs gaz ou suivi des marchandises dangereuses) doivent faire l'objet d'un essai poussé en situation de court-circuit. La M20 EX de Saft, la seule batterie en son genre certifiée pour une utilisation en atmosphères explosives, a été conçue pour réussir cet essai à des températures ambiantes pouvant atteindre +70°C.

 

10. La première batterie Saft sur la Lune

Le satellite Smart1 a été conçu pour apporter des réponses quant à l'origine de la Lune, repérer les signes de glace au pôle sud de la Lune, et tester la propulsion hélio-électrique et d'autres nouvelles technologies. Il a fait le tour de la Lune pendant trois ans, puis s'est écrasé à sa surface suite à une manœuvre planifiée. Dès que sa trajectoire le plaçait en dehors des rayons solaires, le satellite fonctionnait grâce à une batterie lithium-ion Saft.