We energize the world

Contactez-nous

De l’énergie pour l’exploration spatiale

Par Sarah Cruddas  

Sarah Cruddas est journaliste spécialisée dans le spatial, animatrice de télévision et auteure reconnue. Après des études d’astrophysique, elle est aujourd’hui l’experte espace sur de nombreuses chaînes de télévision britanniques et américaines. Cet article fait suite à sa visite de l’usine de Saft de Poitiers, en France, qui conçoit et produit des batteries spatiales depuis plus de 50 ans.

@sarahcruddas

Nous ne choisissons pas nos passions : ce sont elles qui nous choisissent. Saft est animée par la passion, notamment celle de rendre possible la découverte spatiale. Cette quête, la plus formidable de notre histoire, entraîne l’Homme toujours plus loin tout en cherchant à améliorer les conditions de la vie sur Terre.

En 60 ans d'épopées spatiales, Saft a presque toujours œuvré, loin des projecteurs mais de façon constante, pour faire entrer l’Homme dans l’ère spatiale. En 2017, alors que le 60e anniversaire de l’expédition du Spoutnik approche à grands pas, le monde tout entier est lié à l’espace : depuis les innombrables satellites en orbite autour de la planète pour améliorer la vie sur Terre jusqu’à l’envoi de vaisseaux robotisés, non seulement vers toutes les planètes du système solaire mais aussi à destination de comètes, d’astéroïdes, de lunes et d’autres mondes, et même au-delà des frontières de l’espace stellaire.

Les moins de 17 ans n’ont pas connu cette époque où personne ne vivait ni ne travaillait dans l’espace. Imaginez tout ce à quoi ils vont assister au cours de leur existence ! Aujourd’hui, nous cherchons à renvoyer des hommes et des femmes sur la Lune, puis sur Mars, et à instaurer une économie spatiale extraterrestre qui transformera la vie humaine de façon encore insoupçonnée. Le 21e siècle sera le premier tout au long duquel l’espèce humaine aura investi l'espace. 

 

L’un des rouages, aussi crucial que discret, de cette quête prodigieuse, réside dans les batteries qui fournissent l’énergie nécessaire à l’exploration spatiale. La conquête spatiale recèle de nombreux phénomènes remarquables, mais la convergence de technologies -  en apparence sans lien aucun - pour nous propulser vers les étoiles est l’un des plus marquants. Sans les progrès technologiques des batteries, nous ne serions pas dans l’ère spatiale que nous connaissons. 

 

C’est grâce aux batteries Saft que l’exploration a progressé de façon spectaculaire et que les satellites d'observation de la Terre peuvent améliorer les conditions de vie de tous les passagers du Vaisseau Terre. L’un des plus grands accomplissements de la conquête spatiale est bien la capacité d’observer notre planète et d’exploiter ce que nous découvrons pour nous permettre à tous de mieux vivre. Saft fournit des batteries pour toutes les applications satellitaires, des télécommunications aux opérations en orbite basse telles que les observations terrestres. C’est cette technologie qui nous permet de vivre dans le monde de connectivité et de cyberespace que nous considérons comme acquis, mais qui n’aurait pas pu voir le jour sans Saft.

Et Saft alimente aussi des lanceurs, des navettes spatiales et des rovers planétaires qui repoussent sans cesse les limites du possible dans l’espace. La technologie des batteries lithium-ion pour l’exploration spatiale représente une avancée majeure. Plus légères, les batteries sont plus faciles à gérer et plus efficaces, ce qui permet par exemple de réduire la taille des panneaux solaires. Le bénéfice est considérable car plus les satellites sont légers moins leur lancement est coûteux ; cela permet d'envoyer un plus grand nombre de personnes dans l’espace et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour la technologie spatiale.

Pour être parfaitement juste, un article sur Saft se doit de mentionner celui qui a rendu tout cela possible : le docteur Yannick Borthomieu, véritable incarnation de l’enthousiasme de Saft pour l’exploration spatiale. Yannick travaille sur la technologie des batteries spatiales depuis près de 30 ans. Il a collaboré avec toutes les agences spatiales du monde pour que la technologie Saft réponde très exactement aux besoins de chaque mission.

Citons bien sûr Rosetta, l’Apollo européen. Sur le plan technologique, cela revenait à faire atterrir une mouche sur une balle de revolver à pleine vitesse. Après un voyage d’une décennie dans notre système solaire, l’atterrisseur Philae de la sonde Rosetta s’est posé à la surface de la comète 67P Churyumov–Gerasimenko, mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Philae a rebondi pour atterrir dans l’ombre d’un gros rocher où ses panneaux solaires ne recevaient pas suffisamment de lumière pour fonctionner. C’est la batterie primaire Saft de l’atterrisseur Philae qui nous a permis de recevoir les informations grâce auxquelles les scientifiques ont pu rassembler des pièces du puzzle de notre système solaire. Un certain nombre de questions ont ainsi trouvé un début de réponse : De quoi sont constituées les comètes ? Comment se forment-elles ? Ou encore le rôle qu'elles ont pu jouer dans une éventuelle « insémination » de la planète Terre. Ces avancées scientifiques spectaculaires ont été rendues possibles par la batterie de Saft et la détermination de l’équipe à éliminer tout scénario d'échec.

Sans oublier le futur proche de la conquête spatiale, avec la mission ExoMars de l’Agence spatiale européenne, dont les batteries seront fournies par Saft. Saft accompagne l’Europe dans son exploration de la planète rouge, un monde qui pourrait avoir abrité la vie, sur lequel subsiste peut-être encore une vie microbienne susceptible d’accueillir un jour l’humanité...

À toutes ces réalisations, préside la passion. Et notamment celle des collaborateurs de Saft qui mobilisent tous leurs talents pour améliorer notre compréhension de l’univers. J’ai vu cette passion à l’œuvre cette année, lorsque j’ai visité l’usine Saft de Poitiers. C’est cet enthousiasme qui fera aboutir les missions de demain et contribuera à dévoiler des mystères de l’univers et de notre planète que nous sommes encore loin d'imaginer. 

Voilà le futur de l’exploration spatiale. De cette nouvelle ère dans laquelle nous entrons. L’exploration du cosmos ne fait que commencer. Nous avons à peine gratté la surface et j’ai hâte de découvrir toutes les merveilles de l’exploration spatiale que les batteries Saft rendront possibles dans les années à venir.

 

Aux voyageurs de l’espace, passés, présents et futurs !