Contactez-nous

CRRC à grande vitesse sur la nouvelle route de la soie en Chine

En 2013, le président chinois Xi Jinping a lancé l'initiative OBOR (« One Belt, One Road »). Estimé à plus de 4 000 milliards d'euros, cet ambitieux programme de développement consiste à créer une nouvelle route de la soie pour stimuler le commerce et relancer la croissance dans plus de 60 pays d'Asie, du Moyen-Orient, d'Europe et d'Afrique. Avec la Chine, ces régions abritent plus de 62 % de la population mondiale et représentent 30 % de sa performance économique.

 

En 2013, le président chinois Xi Jinping a lancé l'initiative OBOR (« One Belt, One Road »). Estimé à plus de 4 000 milliards d'euros, cet ambitieux programme de développement consiste à créer une nouvelle route de la soie pour stimuler le commerce et relancer la croissance dans plus de 60 pays d'Asie, du Moyen-Orient, d'Europe et d'Afrique. Avec la Chine, ces régions abritent plus de 62 % de la population mondiale et représentent 30 % de sa performance économique.

Cette initiative repose sur de gigantesques projets d'infrastructures allant du secteur des transports à celui de l'énergie, et notamment sur la construction de routes, de voies ferrées - dont une liaison à grande vitesse de 3 000 km entre la Chine et Singapour -, de ports, de ponts, de pipelines et de centrales électriques.

L'un des atouts maîtres de la Chine dans le cadre du programme OBOR est la Railway Rolling Stock Corporation (CRRC), la société nationale de construction de matériel roulant et l'une des plus belles réussites industrielles du pays. Avec un chiffre d'affaires annuel de 28 milliards d'euros, CRRC pèse plus lourd que tous ses principaux concurrents réunis (Alstom, Bombardier, Hitachi, Kawasaki et Siemens). Forte de plus de 180 000 employés et 46 filiales en Chine, elle exporte vers 102 pays et commercialise des produits couvrant la gamme complète de matériel roulant : métros, trains, TGV et locomotives.

En 15 – 20 ans la Chine a construit le plus grand réseau ferroviaire à grande vitesse du monde. Long de 22 000 kilomètres, il représente 11 fois le réseau ferroviaire français.

Au-delà du marché intérieur chinois, CRRC se pose aujourd’hui en acteur mondial, notamment pour les trains urbains et régionaux. Ainsi, elle a récemment décroché une commande de 846 rames passée par la Chicago Transit Authority, l'opérateur des transports publics de la ville de Chicago. Valorisé à plus d'un milliard d'euros, il s'agit du plus gros contrat jamais remporté par une entreprise chinoise aux États-Unis dans ce secteur. Pour l'honorer, CRRC construit actuellement sa propre usine d'assemblage à Chicago.

Saft et CRRC : une collaboration fructueuse

Dans le cadre de notre activité en Chine, nous travaillons depuis longtemps aux côtés de CRRC. Nous avons par exemple fourni les batteries pour de grands projets de métro tels qu'à Chengdu et Nanchang, pour la ligne 6 du métro de Pékin et pour les rames de la ligne West Island du réseau MTR de Hong Kong. Les batteries Saft ont également été choisies dans deux projets de CRRC à l'international, pour le métro d'Ankara en Turquie et pour des trains régionaux en Malaisie.

Sur le segment de la grande vitesse, nos batteries alimentent les automotrices électriques à grande vitesse CRH5 « Bullet » exploitées sur la nouvelle ligne Lanxin qui traverse trois provinces du nord-ouest de la Chine.

Des service d'excellence dans le MTR de Hong Kong

Plus récemment, nous avons remporté un contrat de plusieurs millions d'euros, sur cinq ans, portant sur la livraison de batteries SRM à base de nickel pour les nouvelles rames de huit voitures du MTR, le métro de Hong Kong, en cours de construction par CRRC. Ces batteries contribueront à garantir l'excellence des service proposés aux passagers des nouvelles rames du métro hongkongais. En cas d’interruption de l’alimentation principale, les batteries embarquées développées par Saft assureront la continuité du bon fonctionnement des systèmes d’éclairage, de climatisation et d’ouverture de portes, ainsi que de l’affichage en temps réel des informations sur le trafic.

Avec un trafic quotidien de plus de 5,5 millions de passagers, le MTR de Hong Kong est considéré comme l’un des meilleurs réseaux métropolitains au monde en matière de sécurité, de fiabilité, de service client et de rentabilité. Afin de maintenir ces performances exceptionnelles, 93 nouvelles rames ont été commandées pour remplacer tous les trains de première génération actuellement en service sur les lignes Kwun Tong, Tsuen Wan, Island et Tseung Kwan O. Dotées de systèmes et d’équipements plus modernes, ces nouvelles rames seront livrées entre 2018 et 2023.

Les nouvelles rames que nous construisons pour le MTR offriront des performances, une fiabilité et une sécurité de très haut niveau. Nous avons spécifié les batteries Saft pour assurer l’alimentation de secours embarquée en raison de leurs performances éprouvées aux quatre coins du monde, même dans les conditions les plus exigeantes.

Zhang Xiaoming directeur général adjoint de la division commerciale Overseas de CRRC Sifang Co. Ltd

Les batteries Saft garantiront une alimentation de secours de 60 minutes pour les principales fonctions de contrôle et de sécurité des nouvelles rames du MTR. Conçues pour assurer une fiabilité extrême, les batteries SRM sont 20 % plus compactes et plus légères que les batteries au plomb, pour une performance équivalente. En outre, la technologie à base de nickel utilisée ne présente aucun risque de « mort subite » et offre une durée de vie pouvant atteindre 15 ans avec une maintenance minimum. Dans le cas du MTR, les batteries SRM sont logées dans un boîtier en acier conforme aux normes d’étanchéité au feu les plus exigeantes.

« Ce prestigieux projet entrepris pour le MTR de Hong Kong confirme le statut de premier choix des batteries ferroviaires développées par Saft lorsque sécurité, fiabilité et performance sont des paramètres décisifs », a déclaré Philippe Ulrich, Directeur général et Directeur des ventes de Saft pour l’Asie. « Par ailleurs, ce contrat prolonge notre collaboration de longue date avec le MTR de Hong Kong, auquel nous avons précédemment fourni des batteries pour les rames de la ligne West Island. De plus, nous honorons actuellement un contrat de rénovation de rames destinées aux Nouveaux Territoires. »

Les éléments Saft fournis à CRRC sont conçus et produits dans l’usine Saft de Bordeaux avant d’être assemblés dans celle de Zhuhai en Chine.